association française lamas et alpagas

l'AFLA sur facebook 

le site des éleveurs, amateurs et passionnés de petits camélidés

Vous êtes ici : Accueil / Élevage / Les alpagas

Qu'est-ce qu'un alpaga?

L'alpaga est le plus petit des camélidés. Sa taille au garrot est en moyenne de 90cm et ne doit pas dépasser 100cm. Son corps doit entrer dans un carré (la hauteur du garrot est égale à la longueur du dos), son corps doit être entièrement recouvert de laine des pattes au bout du nez, ses oreilles sont droites et courtes. Un alpaga peut vivre jusqu’à 20 ans.

L'alpaga descend de la vigogne, il a été domestiqué par l'homme dans le but de produire en abondance une fibre fine, douce, chaude. 

Les animaux qui ne possèdent pas une laine de qualité suffisante pour êtres utilisés comme reproducteurs sont souvent destinés à vivre une vie d’animal de loisir. Grâce à leur gentillesse et à leur intelligence, les alpagas font le bonheur des particuliers. Même si ces animaux sont destinés à l’agrément, il est important qu'ils répondent le plus possible aux critères de la race.

Ces animaux peuvent aussi participer aux épreuves d'agilité lors des concours afin de démontrer que leur mental est adapté aux loisirs. Cela afin de permettre à certains éleveurs de valoriser un travail de sélection basé sur l'originalité de la robe et le mental.

Il existe deux types alpagas, le huacaya et le suri, il s'agit des mêmes animaux, seul l'apparence de la laine les différencie
Pour voir plus de photos d'alpagas, rendez-vous dans notre rubriques "galeries", visitez notre galerie consacrée aux alpagas.
L’alpaga huacaya

L’alpaga huacaya

Vue de l'extérieur, la toison du Huacaya ressemble à celle d'un mouton. La toison doit posséder des critères indispensables comme la finesse et la brillance, nous allons ensuite rechercher la densité, le crimp, une bonne longueur de pousse annuelle et une uniformité de la toison sur l'ensemble du corps.

L’alpaga Suri

L’alpaga Suri

L'alpaga suri possède une toison qui forme des « dreadlocks » ou mèches sur l'ensemble du corps. Ces mèches lui donnent un aspect qui le caractérise. Nous recherchons dans sa toison les mêmes points que chez le huacaya (finesse, longueur, densité) le lustre (brillance) est très important chez le suri. Les mèches peuvent avoir différentes formes, certains animaux vont posséder des mèches très fines et droites, d'autres des mèches plus grosses qui tournent sur elles-mêmes. Le plus important est que ces mèches soient les mêmes sur l'ensemble du corps de l'animal.

 

Les critères d’évaluation de la laine chez l’alpaga

Les critères d’évaluation de la laine chez l’alpaga

La finesse : C'est le point le plus important d'une toison, la finesse est liée à la douceur et c'est là ce que l'on recherche le plus dans la transformation de la laine. L'oeil, le toucher sont de bons indicateurs pour une personne expérimentée, une analyse de laine faite par un laboratoire sera un juge de paix pour une personne novice. Cette analyse mettra en valeur différents points.

La brillance : Elle est également très importante, c'est elle qui rendra un vêtement lumineux, il est donc important de savoir apprécier la brillance afin de la sélectionner au sein de son troupeau.

La densité : C'est le meilleur moyen d'augmenter sa production, il vaut mieux produire 10 kilos de laine avec 2 alpagas qu'avec 5. Même si ils ne sont pas de gros mangeurs, cela fait tout de même 3 bouches de moins à nourrir.

Le crimp : Il s'agit de l'ondulation naturelle de la fibre, le crimp doit être régulier dans son ondulation, sa fréquence et son amplitude et ce, sur toute la longueur de la mèche.

La longueur : On constate en général une pousse de 1cm par mois, une fibre trop courte au moment de la tonte n'est pas souhaitable pour la qualité du vêtement.

L'uniformité : L'animal idéal possède une toison fine, douce et brillante sur l'ensemble du corps (dos, cou, pattes) ces animaux sont extrêmement rares. Cependant, il est important qu’un animal présente les mêmes traits de caractère de fibre sur les 3 points de contrôle. Pour contrôler ces 3 points, il suffit d’ouvrir la toison à l’épaule, au centre du dos et à la croupe.

Vous pouvez retrouver un complément d'information sur notre page "la laine d'alpagas"

 

Texte par Frédéric Henry
Elevage du Fontenelle
 -  élevage en Île-de-France

Vous êtes intéressé(e) par les alpagas :

Vous êtes intéressé(e) par les alpagas :

Vous voulez en savoir plus sur les lamas, vous pouvez consulter diverses pages et rubriques suivantes :

Vous pouvez également découvrir les alpagas en vous mettant en contact avec des professionnels et des éleveurs dans votre région.

Haut de la page