association française lamas et alpagas

l'AFLA sur facebook 

le site des éleveurs, amateurs et passionnés de petits camélidés

Vous êtes ici : Accueil / Élevage / Santé et maladies / Blessures cutanées

Les blessures cutanées du lama et de l'alpaga

Lors de randonnées, ou tout simplement lorsqu’il est au pré ou en stabulation, des blessures cutanées peuvent se produire, plus ou moins gravement. 

Si la blessure est superficielle, coupez les poils autour afin de bien voir l'emplacement, nettoyez-la avec de l'eau oxygénée, et appliquez dessus un antiseptique en pommade (Sulmidol par exemple), ou un spray (spray avec antibiotique, souvent coloré en violet, ou spray d'aluminium). 

Des blessures plus importantes peuvent nécessiter une suture. Pour que la suture soit correctement réalisée, elle doit être faite dans les 12 heures qui suivent l'accident, sinon on sera obligé de faire un parage de la plaie qui mettra beaucoup plus de temps à cicatriser.

Les blessures par frottement en randonnée :

La sangle du bât peut occasionner des blessures par frottement, surtout la sangle antérieure. Il faut bien contrôler les soirs à chaque étape les passages de sangles, et vérifier qu'il n'y ait pas d'échauffement qui se traduirait d'abord par de la rougeur sur la peau puis par une érosion cutanée. 

La douleur est assez importante et l'animal supportera mal d'être bâté. Il faut le plus vite possible mettre de la pommade antiseptique et lors de la mise en place du bât, bien protéger la lésion avec plusieurs épaisseurs de tissus.

La sangle devra être bien serrée pour ne pas frotter sur la peau. À ce propos, je ne conseille pas de faire les injections sous-cutanées sur le lieu de passage de la sangle comme cela est parfois indiqué, car en cas d'inflammation post-injection, le lama ne pourra pas être bâté de quelques jours.

Haut de la page