association française lamas et alpagas

l'AFLA sur facebook 

le site des éleveurs, amateurs et passionnés de petits camélidés

Vous êtes ici : Accueil / Élevage / Travail et utilisations / Randonnée

Randonner avec les lamas

Le lama est par excellence, un très bon randonneur, il possède beaucoup d’atouts en terrain accidenté, on peut parler de ses pattes, deux doigts qui « travaillent indépendamment » l’un de l’autre, et surtout de ses coussinets qui s’adaptent aux aspérités du sol. Sa souplesse lui permet de franchir d’un saut un tronc d’arbre ou un rocher, il est aussi économe en eau et en nourriture.

Choix de l’animal

Pour choisir un lama de randonnée, la morphologie doit être très étudiée, de beaux aplombs, et un animal musclé afin de porter des charges sans problème. Le caractère est aussi un facteur important, car une confiance sans faille doit s’établir entre le meneur et son lama dans les passages difficiles. 

Le matériel

Le matériel Il existe sur le marché plusieurs bâts adaptés à divers types de randonnées. Pour une petite randonnée d’une journée sur terrain facile « sentiers à vaches », un bât en bois peut faire l’affaire. Pour les grandes randonnées de plusieurs jours, en terrain accidenté, mieux vaut privilégier les bâts en nylon, plus confortables pour l’animal. La charge sur l’animal peut varier de 10 à 30 kg, elle dépend de la morphologie du lama et du type de terrain. Les sacoches seront pesées, pour un équilibre parfait. Prévoir toujours un licol et une longe de rechange, une brosse peut aussi être utile. Pour la nuit, utiliser un piquet et trois mètres de longe, une gamelle pour l’eau et éventuellement des compléments alimentaires pour votre animal. (Sacoches, licols et longes disponibles dans notre boutique AFLA)

L’itinéraire

La règle d’or est : le repérage de l’itinéraire, si possible le faire avant sans lama pour éviter les mauvaises surprises de dernière minute « un lama passe presque de partout ». L’itinéraire sera calculé en fonction des lamas, des participants, des points d’eau, et du bivouac pour le soir. Se renseigner sur les prévisions météo avant le départ.

La législation et réglementation

Pour l’accompagnement des personnes dans un cadre commercial, l’accompagnateur devra posséder un «brevet d’état d’accompagnateur en montagne». Pour la randonnée dans des parcs régionaux ou nationaux se renseigner sur le règlement du parc, certains parcs refusent les animaux.

Trousse pharmacie

Une petite trousse à pharmacie pour les marcheurs, quelques produits pour les lamas « bétadine, pommade cicatrisante, anti-mouche, anti-inflammatoire en pâte » et aussi « bandes de contention, ciseaux, pince à épiler ».

Entrainement

Le lama comme le randonneur, doit avoir un entrainement en fonction du type de randonnée envisagée, l’animal sera aussi très à l’aise avec le matériel « bât, attaches ». Commencer la saison en douceur, par des petites balades, puis accentuer l’entrainement. Attention à la chaleur l’été !

Règles de bonne conduite

Sur votre parcours, respecter le lieu «suivre les sentiers», les autres randonneurs, les animaux rencontrés, passer toujours au plus large quand vous traversez un troupeau «vaches ou moutons».

En conclusion

En conclusion

La randonnée avec un lama procure vraiment de grands plaisirs qui doivent être partagés par le randonneur et aussi par son lama. Des souvenirs inoubliables, mais aussi des photos qui associeront la beauté naturelle du lama et celle des paysages. Une complicité s’établira entre le randonneur et son compagnon et cela n’a pas de prix !

Texte et photos par André Perrin
Ballalama
 -  élevage de lamas en Rhône-Alpes
Elevage, Ferme pédagogique, randonnées avec les lamas

Haut de la page