Présentation

Alpaga

L’alpaga est le plus petit des camélidés. Sa taille au garrot est en moyenne de 90cm,ses oreilles sont droites et courtes. Idéalement son corps doit entrer dans un carré (la hauteur du garrot est égale à la longueur du dos) et présenter une bonne couverture de laine, de la tête aux bas des pattes.

L’alpaga descend de la vigogne, il a été domestiqué par l’homme dans le but de produire en abondance une fibre fine, douce, chaude. Il est donc élevé avant tout pour sa laine, que les éleveurs s’efforcent d’améliorer par une sélection soigneuse des reproducteurs. Mais même un alpaga destiné à l’agrément doit correspondre aux critères morphologiques de la race, et il ne faut pas mettre à la reproduction des alpagas présentant des défauts de conformation, un caractère difficile ou une laine de mauvaise qualité.
Vigogne

VIGOGNE

Alpaga

ALPAGA

L’alpaga peut vivre 20 ans. Il est un excellent animal d’agrément pour l’entretien de terrains, un compagnon agréable de loisir et de balade, à condition de respecter ses besoins fondamentaux : ne pas le cajoler comme une peluche (surtout pendant sa jeunesse), ne pas le faire vivre seul de son espèce, ni en petit groupe mixte mâle/femelle, et bien se renseigner sur l’alimentation et les soins à lui apporter.

TYPES

D'AlpagaS

L'alpaga Huacaya

La toison du huacaya ressemble à celle d'un mouton. Elle s’organise en mèches qui poussent perpendiculairement à la peau et donnent un effet gonflant. Les critères de qualité d’une toison sont : finesse, brillance, densité, crimp, bonne longueur de pousse annuelle, uniformité de la toison sur l'ensemble du corps (cf la page « la laine d’alpaga » pour plus d’informations).

L'alpaga Suri

La toison du suri forme des mèches tombantes, sortes de « dreadlocks ». Sur certains suris ces mèches sont fines et droites, sur d’autres elles sont plus gonflantes et enroulées sur elles-mêmes. Elles doivent être uniformes sur tout le corps. Une bonne fibre suri s’évalue sur des critères de finesse, longueur et densité, avec une attention particulière au lustre (qui correspond à la brillance chez le huacaya). L’alpaga suri est plus fin et plus élancé que le huacaya.