Enregistrer les petits camélidés au SIRECam :
Une obligation légale depuis 2016

Chaque petit camélidé vivant sur le territoire français doit être identifié (par boucle auriculaire ou par puce), et également, depuis 2016, être enregistré au SIRECam1.

Chaque propriétaire et/ou détenteur de petits camélidés doit être déclaré via ce registre.
Le LAREU existe toujours, et il est conseillé de continuer à l’utiliser (voir article p.x), mais tout acheteur doit exiger de son vendeur un certificat d’enregistrement au SIRECam.

Comment

identifier ?

Si vous êtes un naisseur ou que vous détenez un petit camélidé non identifié, vous devez vous charger de cette identification. Elle peut se faire, au choix, par transpondeur implanté sous la peau, ou par 2 boucles auriculaires.

TRANSPONDEUR

Le transpondeur (puce) ne peut être acheté et posé que par un vétérinaire. La pose se fait, par convention, à la base de l’oreille gauche. Les 15 chiffres du numéro de transpondeur se composent du code fabricant à 3 chiffres commençant par 9, et d’un code national d’identification unique de 12 chiffres.

BOUCLES AURICULAIRES

Les boucles auriculaires peuvent être posées directement par l’éleveur. Le marquage auriculaire à utiliser est le marquage agréé pour les petits ruminants. Il comporte deux repères auriculaires, dont un électronique : le repère auriculaire conventionnel est placé à l’oreille droite de l’animal et le repère auriculaire électronique est placé à l’oreille gauche de l’animal.

Comment

enregistrer ?

Le SIRECam est un registre en ligne géré par l’IFCE et adossé au SIRE, le registre équin, (SIRECam = SIRE Camélidés).

Tout détenteur et/ou propriétaire de petit camélidé doit créer un compte sur le site de l’IFCE (gratuit), et y déclarer les petits camélidés qu’il possède ou qu’il a en détention (voir encart ci-contre).

La création du compte ainsi que les transferts d’animaux déjà enregistrés (achat/vente) sont gratuits. Seul l’enregistrement initial des animaux est payant (15€ par animal).

Un numéro d’identification SIRECam est attribué à chaque animal enregistré, commençant par les deux derniers chiffres de son année de naissance, puis les 5 chiffres de son numéro d’ordre dans les enregistrements de cette année de naissance.

LA DÉMARCHE À SUIVRE Rendez-vous sur le site www.esirecam.ifce.fr Cliquez sur le bouton «Créer un compte détenteur/propriétaire/vétérinaire» et suivez les instructions

Enregistrement

initial d'un animal

Il doit être effectué par le naisseur (dans l’année suivant la naissance ou avant le départ de l’élevage).
Si vous détenez un petit camélidé non enregistré, quel que soit son âge, vous devez faire la démarche de l’enregistrer vous-même (et de le faire pucer au préalable s’il ne l’a jamais été).

Les éleveurs professionnels peuvent désormais enregistrer leurs camélidés sur le SIRECam, mais pour un particulier ou un éleveur amateur l’enregistrement initial ne peut être fait que par un vétérinaire (ce qui représente un coût conséquent, raison de plus d’exiger que votre vendeur respecte la loi et enregistre lui-même tout animal vendu).

Ouvrez votre compte e-SIRECam
Cliquez sur l’onglet «Camélidés»

Vous avez alors 3 options (onglets de gauche à droite) :

1) Identifier un camélidé (concerne uniquement un animal non enregistré) – Vous devez passer par votre vétérinaire pour cette opération si vous n’êtes pas éleveur professionnel

2) Déclarer l’achat d’un camélidé –  il vous faut le numéro IFCE de l’animal et sa clé de transfert pour l’enregistrer dans votre compte propriétaire (même si l’animal ne vit pas chez vous). Ces données figurent sur le certificat que le vendeur doit vous transmettre.

3) Ajouter un camélidé à ma détention – Tout animal qui arrive chez vous, que vous en soyez propriétaire ou non, doit être déclaré sur votre compte détenteur via cet onglet.

TRANSFERT DE
PROPRIÉTÉ

Pour toute vente d’un animal enregistré le vendeur doit indiquer les coordonnées de l’acheteur dans la base de données SIRECam, puis éditer en ligne un certificat de vente portant le numéro d’enregistrement de l’animal et une clé unique qui permet d’en transférer la propriété. Le transfert doit être fait par le nouveau propriétaire sous deux mois.

DISTINCTION DÉTENTEUR
ET PROPRIÉTAIRE

Pour chaque animal il faut bien spécifier le détenteur et le propriétaire (en cliquant sur l’onglet « informations complémentaires »), et penser à modifier ces mentions en fonction de la situation.
Par défaut la base de données s’ouvre sur le listing « détenteur ».

1 : Décret n° 2016-119 du 5 février 2016 relatif à l’identification des camélidés
Via Legifrance ou via le SIRECam